Le blog des Editions Blanche de Peuterey

Edition et vente de livres numériques. (ebooks)

Je cherche un livre ou un auteur

Visitez notre site principal : Les Éditions Blanche de Peuterey

« Chacune de nos lectures laisse une graine qui germe » (Jules Renard)

Jusqu’à l’impensable

Accueil > Fiches de lecture > Jusqu’à l’impensable

Fiche de lecture publiée le 26 avril 2019

Par Michael Connelly, édition de poche

Nous avions quitté notre héros Harry Bosch à la fin de Mariachi Plaza ; comme une fois de plus, il avait outrepassé (légèrement…) les règles de la hiérarchie, Bosch s’est retrouvé à la retraite, cette fois définitive. Il est donc là, chez lui, à réparer sa moto, et il s’efforce de se convaincre que c’est une bonne chose, dont il rêvait depuis longtemps.

C’est à ce moment que son demi-frère, l’avocat Mickey Haller, vient le chercher. Son enquêteur a été victime d’un accident, et Haller se retrouve seul à défendre un innocent. Car Haller le jure : le client qu’il représente, accusé de viol, n’est pas coupable. Haller a besoin de quelqu’un pour enquêter et apporter les preuves de l’erreur juridique.

Évidemment, pour Bosch, flic depuis toujours, travailler pour un avocat qui défend un homme arrêté par la police, c’est inimaginable. C’est trahir ses frères d’armes, sa cause, c’est passer à l’ennemi. Absolument impensable.

Sauf que… les premiers éléments que Bosch regarde l’interpellent. Même si les collègues ont bien fait leur boulot, il y a un petit détail qui le chagrine ; et si l’homme n’est pas coupable, le vrai coupable, lui, court toujours. Il ne s’agit donc pas de travailler contre la police, mais de chercher un malfaiteur, ce qui n’est pas la même histoire.

C’est du grand Bosch, et du grand Connelly. Tous les ingrédients des recettes typiques de l’auteur de Los Angeles sont réunis. Ténacité, perspicacité, dialogues percutants, action, rythme, etc. Bosch est intelligent, n’abandonne pas, traque infatigablement le méchant, se met à dos pas mal de monde, et finit par triompher. C’est le « style Connelly », et j’aime beaucoup. De plus, j’ai l’impression que Connelly est encore meilleur lorsqu’il y a des jugements et des avocats. On a là ensemble Bosch et Haller, et le résultat est très bon.

L’univers est tout de même sombre, il s’agit d’un viol, et l’auteur présumé a un alibi, mais qui n’est pas très avouable. L’ambiance décrite est-elle proche de la réalité ? On peut le craindre. Et cela n’est pas très réjouissant. Compte-tenu du contexte, on réservera ce livre à des personnes capables de descendre dans les bas-fonds, et qui ne se scandalisent pas face à la faiblesse humaine.

On regrettera tout de même une description un peu trop précise des deux actrices porno. Même si ce genre de milieu semble être monnaie courante à Los Angeles, l’auteur aurait pu se passer de certains détails.

L'auteur de cette fiche

Eric Le Meur

Administrateur de ce site web, créateur des Éditions Blanche de Peuterey. Parce que la lecture nous fait du bien, et que grâce aux techniques nouvelles, on peut plus facilement diffuser de bonnes choses.

Retrouvez ma page sur Babelio !

Mon profil sur Babelio.com

Voir tous les articles de cet auteur