Le blog des Editions Blanche de Peuterey

Edition et vente de livres numériques. (ebooks)

Je cherche un livre ou un auteur

Visitez notre site principal : Les Éditions Blanche de Peuterey

« Chacune de nos lectures laisse une graine qui germe » (Jules Renard)

L’anneau de Claddagh, Tome 1

Accueil > Fiches de lecture > L’anneau de Claddagh, Tome 1

Fiche de lecture publiée le 14 mars 2019

Par Béatrice Nicodème

Un roman historique que j’ai beaucoup aimé, et qui m’a fait découvrir l’auteure, Béatrice Nicodème, manifestement spécialiste de ce genre de livres. Une bonne piste à approfondir, et des idées de lecture pour les adultes et les plus jeunes.

Nous sommes en Irlande, à la fin de l’année 1846. Keira est femme de chambre dans une grande famille anglaise, et jouit de la confiance de Madame la Vicomtesse. Son travail est une véritable chance, car dans les campagnes irlandaises, c’est le début de la grande famine. La récolte de l’année précédente a été très mauvaise, et celle de cette année l’est également.

La mère de Keira travaille également comme cuisinière dans cette famille. Les relations mère-fille ne sont pas très bonnes. En revanche Keira entretien un lien privilégié avec sa grand-mère, que pourtant elle n’a pas connue. Elle a hérité d’elle un anneau, qu’elle porte en permanence, et elle a la conviction que, plusieurs fois, cet anneau l’a protégée.

Keira est vive, intelligente, beaucoup plus alerte que Clémentine, la fille de la famille. Lors d’une réception, au cours de laquelle elle anime la soirée, Keira fait la connaissance d’Arthur, le fils du domaine voisin, que Clémentine espère épouser. Un peu par hasard, les deux se retrouvent quelques temps plus tard, et tombent amoureux.

Amour compliqué, car l’un est héritier anglais, et l’autre est femme de chambre irlandaise. Ils se voient régulièrement, en profitant de la messe dominicale. Arthur l’aime, et le lui dit. Keira aussi, même si elle s’interroge sur l’avenir d’un tel amour.

La famine fait rage, et Keira et sa mère se débrouillent pour subtiliser de la nourriture et l’apporter à une famille amie qui littéralement meurt de faim.

Arthur doit s’installer à Oxford, où son père souhaite qu’il fasse ses études. Mais lui ne rêve que des Etats-Unis.

Au cours d’une nouvelle réception, Keira apprend qu’Arthur est parti vers le Nouveau Monde, sans même la prévenir.

Et je ne raconte pas la suite, pour ne pas vous gâcher la surprise du roman !

J’ai beaucoup aimé l’ambiance irlandaise, à tel point que je me suis demandé si l’auteure n’était pas de ce pays. J’ai découvert la grande famine, terrible, et l’ambiance chez les domestiques de la famille anglaise, semblable à celle de Donwton Abbey. Un vrai roman historique, dans lequel les personnages ont un caractère marqué, où la générosité des uns contraste avec la méchanceté des autres. La vie n’est pas facile, et tout laisse à croire que nous sommes dans une histoire « vraie ».

Je suis déjà en train de lire le tome 2...

L'auteur de cette fiche

Eric Le Meur

Administrateur de ce site web, créateur des Éditions Blanche de Peuterey. Parce que la lecture nous fait du bien, et que grâce aux techniques nouvelles, on peut plus facilement diffuser de bonnes choses.

Retrouvez ma page sur Babelio !

Mon profil sur Babelio.com

Voir tous les articles de cet auteur