Le blog des Editions Blanche de Peuterey

Edition et vente de livres numériques. (ebooks)

Je cherche un livre ou un auteur

Visitez notre site principal : Les Éditions Blanche de Peuterey

« Chacune de nos lectures laisse une graine qui germe » (Jules Renard)

La libraire de la place aux herbes

Accueil > Fiches de lecture > La libraire de la place aux herbes

Fiche de lecture publiée le 25 novembre 2019

Par Eric de Kermel (2017)

Préface d’Erik Orsenna.

Nathalie est professeure de français à Paris, et à l’âge où la maison se vide parce que les enfants sont partis, elle décide de se reconvertir et d’ouvrir une librairie à Uzès. Elle y est encouragée et accompagnée par son mari, Nathan, qui adapte son travail d’architecte pour s’installer dans la sympathique ville du Gard.

De cette nouvelle vie naîtront des rencontres insolites ou banales, comme la vie est capable d’en créer. Le roman est le récit de ces rencontres, qui se font toutes à travers les livres et les conseils que les lecteurs viennent chercher à la Librairie. Elles permettront également à Nathalie de faire le point sur sa propre vie, et quelques-uns de ses blessures, parmi lesquelles les relations avec sa fille.

Neuf rencontres. Neufs personnages tous différents, mais au fond tous profondément humain. On comprend que l’auteur cherche à transmettre une réflexion sur la vie, sur les choses vraiment importantes de l’existence, et la dimension spirituelle ne fait pas défaut. Nathalie est altruiste, et grâce à son amour des livres qu’elle cherche à transmettre, elle donne aux autres et reçoit en retour de l’aide pour sa réflexion personnelle.

A chaque fois, l’auteur « utilise » Nathalie pour conseiller un certain nombre de livres qui peuvent nous être très utiles à nous, lecteurs. La liste des livres est d’ailleurs recopiée à la fin du livre.

On découvre ainsi Chloé, qui s’émancipe de l’emprise de sa mère, Jacques qui marche pour donner un sens à son existence après le décès de sa femme et de sa fille, et une ancienne vie de chef d’entreprise, Philippe qui voyage de part le monde, Leïla qui a fuit son Maroc natal pour vivre sa vie avec un jeune berger, Bastien qui tente de se réconcilier avec son père après de longues années de séparation, Tarik le légionnaire qui recommence à parler après un grave traumatisme grâce aux lectures de Nathalie, Sœur Véronika du monastère orthodoxe local qui travaille sur des manuscrits, Arthur le facteur qui n’osait pas devenir comédien, et Solange au bord du Burn Out parce qu’elle n’a pas su se réserver quelques moments pour elle.

J’ai beaucoup aimé, car nous ne sommes pas dans un « monde idéal », et l’auteur ne cherche pas simplement à nous vendre des beaux sentiments. Il y a des blessures, des vies difficiles, et cette volonté de revenir à l’essentiel pour s’en sortir.

J’ai un peu regretté la succession des personnages, chapitre après chapitre. Cela donne, à mon avis, un coté artificiel au récit, car dans la vraie vie, on pourrait penser que les personnages ne sont pas arrivés chronologiquement les uns après les autres. Mais je comprends que, pour un exposé simple, cette succession de personnages était peut-être la façon la plus claire de parler des uns et des autres, et de présenter les thématiques abordées.

En tout cas, outre la découverte de certains livres que je ne connaissais pas, je termine l’ouvrage avec une envie : ouvrir une librairie !

Retrouvez "La libraire de la place aux herbes sur sa page Facebook : La libraire de la place aux Herbes, et partagez vos découvertes livresques.

L'auteur de cette fiche

Eric Le Meur

Administrateur de ce site web, créateur des Éditions Blanche de Peuterey. Parce que la lecture nous fait du bien, et que grâce aux techniques nouvelles, on peut plus facilement diffuser de bonnes choses.

Retrouvez ma page sur Babelio !

Mon profil sur Babelio.com

Voir tous les articles de cet auteur