Le blog des Éditions Blanche de Peuterey

logo

Des idées de lectures !...

Carnets de New York

Accueil > Fiches de lecture > Carnets de New York

Fiche de lecture publiée le 25 novembre 2022, rédigée par Eric Le Meur

Paolo Cognetti, en livre de poche. (2020)

C’est parce que j’avais lu « Les huit montagnes » que je connaissais le style de Paolo Cognetti, et que je me suis senti attiré par ce petit livre, relativement convaincu que j’allais découvrir quelque chose d’original et de qualité. Et je ne fus pas déçu, bien au contraire. Alors que l’un de mes rêves est d’aller à New York, rêve qui semble s’éloigner tout de même de plus en plus au fil des ans, j’ai découvert une ville avec l’œil d’un artiste, qui plus est italien. Seul un artiste italien pouvait voir New York et communier avec quelques-uns de ses habitants comme Paolo Cognetti l’a fait. Seul un littéraire comme Cognetti pouvait faire le lien entre la ville et ses écrivains.

Un peu dérouté par le premier chapitre, dans lequel Cognetti écrit en se parlant à lui-même, dès le deuxième chapitre nous entrons dans le vif du sujet. L’auteur est à New York pour plusieurs tournages de films documentaires, et il tombe amoureux de la ville. Il n’aura de cesse d’économiser afin d’y retourner et de flâner au fil de rues, pour découvrir la vie, les habitants, l’activité… Et c’est ainsi qu’il nous fait partager sa passion. Quartier après quartier, rencontre après rencontre, il nous fait comprendre l’histoire de la Grosse Pomme (Big Apple) et de ses péripéties. Il nous explique également pourquoi certains auteurs, attachés à des quartiers bien précis ont connu le succès… ou pas.

Très intéressant de découvrir cette ville « champignon », qui pousse, qui se déplace, qui se constitue, puisqu’au début il y avait un port sur l’embouchure d’une rivière, puis d’autres quartiers périphériques, puis des ponts pour relier ces quartiers…

Ce n’est pas un simple récit historique ou géographique. L’ensemble est vivant grâce aux rencontres et aux personnes que Cognetti côtoie. Être italien facilite la chose, puisque l’immigration italienne à New York est importante. L’auteur a donc la possibilité et la capacité de connaître des habitants de cette ville, qui en parlent mieux que quiconque.

Un petit livre, mais qui est une véritable invitation au voyage. S’il fallait visiter New York c’est ainsi que j’aimerais le faire : non pas uniquement en regardant les grands gratte-ciel, mais en découvrant la ville « de l’intérieur »

Recherche

Je cherche un livre, un auteur, un article, un mot-clé...