Le blog des Éditions Blanche de Peuterey

Le blog des Éditions Blanche de Peuterey

Edition et vente de livres numériques. (ebooks)

Je cherche un livre ou un auteur

Visitez notre site principal : Les Éditions Blanche de Peuterey

« Chacune de nos lectures laisse une graine qui germe » (Jules Renard)

Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur

Accueil > Fiches de lecture > Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur

Fiche de lecture publiée le 21 septembre 2016, écrite par Eric Le Meur

Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur

Harper Lee, 1960. Édition de Fallois, 2005 pour la traduction française

Nous sommes dans l’Amérique profonde, dans les années 1930, touchée de plein fouet par la crise économique que l’on connaît. Atticus Finch est avocat à Maycomb, petite ville de l’Alabama, un état sudiste qui conserve ses traditions malgré l’abolition de l’esclavage depuis plus d’un siècle. Traditions et rigidités morales, pourraient-on dire.

Atticus élève seul ses deux enfants depuis le décès de leur mère, avec l’aide de Calpurnia, leur employée noire. Mais chez lui, les rigidités sociales ne sont pas entrées : il respecte et considère son employée pour le travail qu’elle réalise et l’aide qu’elle lui apporte.

Les deux enfants sont élevés dans un profond respect d’autrui, une certaine autonomie et le sens des responsabilités. Ils sont vifs, en avance sur leur âge : leur père leur a appris à lire très tôt.

Et nous assistons à la découverte du monde par ses enfants, à la découverte des adultes, que ce soit des gens du village, ou de la famille proche, beaucoup plus rigide qu’Atticus en terme de conventions sociales.

Jusqu’au jour où ce dernier est commis d’office pour défendre un noir accusé du viol d’une jeune fille de la ville. Tâche qu’il prend à cœur, comme étant son devoir en tant qu’être humain, pour ne pas avoir honte de lui dans les années à venir.

On devine facilement l’hostilité de la part des autres personnes, pour qui la cause est entendue, et qui ne comprennent pas pourquoi l’on doit défendre un noir. Les sarcasmes et reproches que doivent subir les enfants, auxquels leur père leur apprend à ne pas répondre.

Un roman en partie autobiographique, très agréable à lire – l’auteur a eu le prix Pulizer pour cet ouvrage – et sociologiquement intéressant. Dans un monde de conventions, où les comportements des gens sont clairement en opposition avec les principes de la foi chrétienne qui leur sert soi-disant de fondement, nous trouvons un homme qui n’a pas été pris dans ce moule, et qui va contribuer par ses principes à donner une vision plus juste et plus humaine des relations avec les autres.

ne tirez pas sur l'oiseau moqueur

Un film a été tiré du livre :

L'auteur de cette fiche

Eric Le Meur

Eric Le Meur

Administrateur de ce site web, créateur des Éditions Blanche de Peuterey. Parce que la lecture nous fait du bien, et que grâce aux techniques nouvelles, on peut plus facilement diffuser de bonnes choses.

Voir tous les articles de cet auteur