Le blog des Editions Blanche de Peuterey

Edition et vente de livres numériques. (ebooks)

Je cherche un livre ou un auteur

Visitez notre site principal : Les Éditions Blanche de Peuterey

« Chacune de nos lectures laisse une graine qui germe » (Jules Renard)

Les tentations du Christ

Accueil > Les livres que nous éditons > Extraits > Les tentations du Christ

Article publiée le 26 février 2018

Dans son livre "Méditations sur la vie de Jésus-Christ", voici comment saint Bonaventure présente les tentations du Christ :

Les quarante jours étant accomplis, le Seigneur eut faim. Alors le tentateur s’approcha de lui, voulant sonder si véritablement il était le Fils de Dieu, et il le tenta par la gourmandise en lui disant : « Si vous êtes le Fils de Dieu, dites que ces pierres se changent en pain ». Mais il fut impuissant à tromper le Maître souverain qui lui répondit et se conduisit de telle façon qu’il ne succomba pas à la tentation de gourmandise, et que son adversaire ne put savoir ce qu’il désirait, car il ne nia ni n’affirma qu’il fût le Fils de Dieu ; mais il déjoua son ennemi par l’autorité de la sainte Écriture. Remarquez bien ici qu’à l’exemple du Seigneur, il faut résister à la gourmandise ; et c’est par là qu’il faut commencer, si nous voulons surmonter nos vices. Il semble en effet que celui qui succombe à la gourmandise, se rend impuissant à vaincre les autres vices. Car c’est ainsi que s’exprime la glose sur cet endroit de saint Mathieu : « Si l’on ne commence par mettre un frein à la gourmandise, c’est en vain que l’on travaille à dominer les autres vices ».

Ensuite le tentateur prit Jésus et le transporta à Jérusalem, qui est à environ dix-huit milles de cet endroit. — Ces distances de lieux que je mentionne de temps à autre dans cet ouvrage, je les ai apprises de ceux qui ont voyagé en ces contrées. — Considérez ici la bonté et la patience du Seigneur : il a bien voulu se laisser porter et toucher par cette bête féroce, qui avait soif de son sang et de celui de tous ses serviteurs fidèles. Le plaçant donc sur le haut du temple, il le tenta de vaine gloire, toujours avec l’intention de découvrir s’il était le Fils de Dieu. Mais ici encore, il est vaincu par l’autorité de la sainte Écriture, et frustré dans ses espérances. Dès ce moment, selon saint Bernard, comme le Seigneur ne montrait rien de sa divinité, l’ennemi commun fut persuadé qu’il n’était qu’un homme, et il l’attaqua en troisième lieu comme un homme. Le prenant donc de nouveau, il le reporta sur une montagne élevée, à environ deux milles seulement de la montagne de la Quarantaine, et alors il le tenta d’avarice ; mais encore ici cet esprit homicide succomba.

Vous avez vu comment le Seigneur Jésus fut touché et tenté par le démon. Vous étonnerez-vous maintenant si nous sommes tentés nous-mêmes ? Mais ce ne fut pas là la fin de ses tentations. C’est pourquoi saint Bernard dit : « Celui qui ne connaît pas d’autre tentation du Seigneur, ignore l’Écriture qui dit : « que la tentation est la vie de l’homme sur la terre. »

Pour aller plus loin

- Méditations sur la vie de Jésus Christ, par saint Bonaventure
- Vie illustrée du Christ, la Bible Crampon illustrée par des dessins de James Tissot
- La Bible Crampon

La tentation du Christ, par James Tissot