Le blog des Éditions Blanche de Peuterey

Le blog des Éditions Blanche de Peuterey

Edition et vente de livres numériques. (ebooks)

Je cherche un livre ou un auteur

Visitez notre site principal : Les Éditions Blanche de Peuterey

« Chacune de nos lectures laisse une graine qui germe » (Jules Renard)

La bataille

Accueil > Fiches de lecture > La bataille

Fiche de lecture publiée le 21 septembre 2016, écrite par Eric Le Meur

La bataille

Par Patrick Rambaud, Grasset, 1997. Prix Goncourt 1997

Il y a plusieurs années que je n’avais pas relu « La bataille », et quelque part, cela me manquait… J’avais le souvenir d’un livre magnifique, mais je ne savais plus pourquoi.

Nous sommes en 1809. Napoléon est en Autriche et s’est installé au palais de Schönbrunn. L’archiduc d’Autriche s’est retranché sur la rive gauche du Danube, et a détruit tous les ponts permettant de traverser le fleuve.

Pour affronter le souverain autrichien, l’empereur décide de construire un premier pont pour prendre pied sur une île, la Lobau. Un deuxième pont permettra de franchir la seconde partie du Danube. Les troupes venant d’Espagne, sur le point d’arriver, apporteront les renforts en hommes et en munitions. Nous sommes à coté des villages d’Essling et de Aspern, et c’est là qu’aura lieu « la bataille ».

Sauf que… les autrichiens détruisent les ponts, les troupes françaises se retrouvent prises sur l’île, et les renforts n’arrivent pas.

Un roman historique raconté à travers l’histoire du colonel Lejeune, officier de liaison entre l’empereur et ses armés, et de quelques soldats dont on nous raconte les mésaventures. L’amitié de Lejeune avec Henri Beyle, plus connu sous le nom de Stendhal, complète le tableau et l’humanise.

Un seul mot pourrait – me semble-t-il – caractériser ce livre : réalisme. On a l’impression d’y être. L’histoire racontée à travers les péripéties des personnages rend le récit vivant, et le goût du détail de Patrick Rambaud fait le reste. Description des uniformes, des mouvements des troupes, véracité des anecdotes, vivacité des dialogues… Tout contribue à rendre le texte crédible et passionnant. On assiste également aux « soins » des médecins, à la souffrance des blessés, à la détresse des soldats, ainsi qu’aux interrogations des officiers généraux et des maréchaux, qui commencent à avoir du mal à suivre leur empereur, face à une telle boucherie qui coûtera la vie à plusieurs dizaines de milliers de soldats de part et d’autre, à plusieurs centaines d’officier et au Maréchal Lannes, bêtement blessé au genoux par un boulet, et qui mourra de ses blessures.

Très certainement, la bataille est le plus réussit des livres de Rambaud sur la période napoléonienne. Cela vaut la peine de lire les autres (Il neigeait, l’absent, le chat botté…) bien sûr. Mais ne manquez pas celui-ci, c’est le plus passionnant.

L'auteur de cette fiche

Eric Le Meur

Eric Le Meur

Administrateur de ce site web, créateur des Éditions Blanche de Peuterey. Parce que la lecture nous fait du bien, et que grâce aux techniques nouvelles, on peut plus facilement diffuser de bonnes choses.

Voir tous les articles de cet auteur