Le blog des Editions Blanche de Peuterey

Edition et vente de livres numériques. (ebooks)

Je cherche un livre ou un auteur

Visitez notre site principal : Les Éditions Blanche de Peuterey

« Chacune de nos lectures laisse une graine qui germe » (Jules Renard)

Jean Baptiste Balleyguier, auteur de "La pureté chrétienne, mystère de communion"

Accueil > Nouvelles du livre et de l’édition > Jean Baptiste Balleyguier, auteur de "La pureté chrétienne, mystère de (...)

Article publié le 11 octobre 2018

Jean Baptiste est l’auteur du livre "La pureté chrétienne, mystère de communion". Pour permettre à nos lecteurs de découvrir l’auteur et le livre, nous avons réalisé cette interview.

1. Jean Baptiste, peux-tu te présenter à nos lecteurs ? Que dis-tu de toi ?
J’ai (bientôt) 35 ans, je suis marié et père de 3 enfants (entre 3 ans et 11 mois). Je suis consultant depuis 10 ans dans le domaine des systèmes d’information (j’accompagne les entreprises pour les aider à définir comment faire en sorte que leurs systèmes appuient la stratégie). Mais surtout, depuis quelques années je m’intéresse à l’anthrophologie.

Ça a commencé avec Tolkien et sa vision des mythes et mythologies et j’ai creusé avec des auteurs comme Dumézil, Eliade, Dumont etc… Je me suis rendu compte que les mythes nous disent quelque chose de l’homme et de sa relation au divin. J’en ai conclu que – pour bien connaître Dieu il fallait bien connaître l’Homme et ses aspirations (au bien, à la transcendance etc…). Même si les mythes ne sont pas la vérité au sens théologique, ils comportent des étincelles de vérité qu’il convient de trouver et de mettre en valeur. Tout un programme !

2. J’avoue que j’ai été surpris par l’abondance des sources utilisées dans ton livre. Tu cites Fabrice Hadjaj, accessoirement Christine and the Queens, pas mal de textes du Concile Vatican II, la Bible bien évidemment, Aristote, Benoît XVI, saint Augustin, saint Josémaria, Platon, la somme théologique… Où as-tu trouvé le temps de lire tous ces auteurs ?

J’ai toujours aimé lire et j’ai très vite beaucoup lu. Après, la vie familiale rend la chose un peu plus compliquée. D’une manière générale je m’efforce de lire ¼ h chaque jour d’une lecture spirituelle (ça peut être un auteur spirituel ou un texte du magistère). Ensuite, je lis beaucoup dans les transports, quand les conditions le permettent.
Ensuite, il y a un certain nombre d’œuvre que j’avais lu pendant mes études et pour lesquels il m’a suffi de m’y replonger.

3. En quelques mots, peux-tu nous présenter ton livre ?

C’est assez compliqué de présenter ce livre, dans la mesure où – à l’origine, ça n’est pas vraiment un livre : c’est plutôt un article de blog qui, pour faire simple « m’a échappé ». Le sujet de la pureté est un sujet riche et qui est assez explosif, parce qu’il touche à l’intimité des gens.

J’ai parlé avec beaucoup de gens qui ne comprenaient pas l’insistance de l’Eglise sur la chasteté, l’importance de la continence avant le mariage etc… Et je dois avouer qu’en creusant, il est difficile de trouver un passage de l’Ecriture qui en parle de manière claire (en tous cas dans les termes qu’emploie l’Eglise).

L’hypothèse de mon livre est qu’il s’agit avant tout d’une notion anthropologique : elle n’est pas spécifique à l’Eglise et d’ailleurs elle ne concerne pas que les sujets liés à la sexualité et à la chasteté.

4. En fait, ne peut-on pas penser que le titre est trompeur ? Car certes, on parle de pureté, mais on ne parle pas que de sexualité. Le concept que tu développes est bien plus vaste…

Le titre est trompeur oui, mais parce que depuis des siècles on s’est trompé sur le sens de la pureté. Pour les premiers chrétiens, le sens de la pureté était celui de la loi Mosaïque. Un concept beaucoup plus large que je tente d’expliciter dans ce livre.

Je ne prétends pas me mettre au niveau des anthropologues qui connaissent bien plus le sujet que moi, mais me j’appuie sur eux pour tenter de comprendre cela. Ce que je pense, c’est qu’avec la séparation entre le judaïsme et le christianisme (qui s’est faite progressivement et pas de manière nette dans l’Histoire), la « pureté » a vu son champ de restreindre progressivement et on a perdu le sens initial, qui était lié à la capacité pour l’Homme de rendre un culte à Dieu.

La chasteté tient une place particulière dans la pureté, parce que la sexualité humaine et ce qui permet à l’Homme d’être le plus « à l’image et ressemblance de Dieu » et donc de parfaire sa relation avec Lui. Mais ce n’est pas la seule.

D’ailleurs, si on dissocie la chasteté de l’union à Dieu on perd le sens initial et la chasteté devient une liste de permis et d’interdits, une casuistique vide, plutôt qu’une manière particulièrement enthousiasmante de vivre sa relation à Dieu.

5. Penses-tu vraiment que ce livre soit concret ? En quoi peut-il aider son lecteur ? Et à quel public s’adresse-t-il ?

Le livre est tout à la fois un peu théorique et concret. Si j’avais écrit un livre purement concret, j’aurais privé les lecteurs de la démarche intellectuelle qui leur permet de définir dans leur quotidien, s’ils vivent la pureté ou non.

Les aspects concrets sont plutôt à la fin du livre, parce qu’ils sont les conséquences pratiques d’une démarche intellectuelle que chacun peut réaliser : Est-ce que je m’associe dans mon quotidien à ce que Dieu avait défini pour l’Homme, pour le monde, pour moi.

Est-ce que telle ou telle activité, telle manière de faire, est bien conforme au dessein de Dieu ?

Rechercher la volonté de Dieu en tout, s’interroger sur le sens de nos actes plutôt que de les faire machinalement ou juste « parce qu’on a envie de », remettre un peu de perspective dans nos vies en essayant de trouver ce que Dieu veut pour nous dans chaque petit acte du quotidien, c’est un peu – à mon sens – ce que propose la pureté dans son sens originel. Et ça, c’est très concret !

6. Tu conseilles ton livre pour le lire l’été au bord de l’eau, sur la plage, ou sur les pistes ?…

Je pense que c’est un livre à lire en étant plutôt au calme. Disons que ça ne se lit pas comme un roman… En même temps, je trouve sincèrement qu’il est assez accessible.

C’est un livre qui peut intéresser des personnes qui s’interrogent sur (ou ne comprennent pas) le message de l’Église sur la chasteté et la pureté ; des personnes qui se demandent comment mettre Dieu au centre de leur vie et se posent la question de leur vocation ; des couples qui se préparent au mariage…

Pour aller plus loin


La pureté chrétienne, mystère de communion.

ebook : 5.00 € Papier : 15.00 €