Le blog des Éditions Blanche de Peuterey

Le blog des Éditions Blanche de Peuterey

Edition et vente de livres numériques. (ebooks)

Je cherche un livre ou un auteur

Visitez notre site principal : Les Éditions Blanche de Peuterey

« Chacune de nos lectures laisse une graine qui germe » (Jules Renard)

Immortelle randonnée

Accueil > Fiches de lecture > Immortelle randonnée

Fiche de lecture publiée le 21 septembre 2016, écrite par Eric Le Meur

Immortelle randonnée

Par Jean-Christophe Rufin

Aux Editions Guérin pour l’édition papier

Chez Kobo - Fnac pour l’édition ebook.

Dieu que c’est beau ! Et j’utilise à dessein cette expression, compte tenu du sujet : Jean-Christophe Rufin est parti sur le chemin de saint Jacques, et dans un récit fabuleux, il nous raconte son histoire. Je ne pense pas qu’il ait trouvé Dieu sur son chemin, mais en lisant ce livre, j’ai eu un aperçu de la beauté.

Beauté des mots qui dansent et s’entremêlent, beauté du vocabulaire, beauté de l’humour… Jean-Christophe Rufin nous régale, et j’aurais tendance à dire qu’il nous propose l’un de ses meilleurs ouvrages. Peut-être parce qu’il s’agit vraiment d’un récit personnel, une quête dans laquelle il s’est impliqué. Il met toute son expérience littéraire au service du lecteur, et je lui en suis reconnaissant.

L’auteur nous offre un récit complet, des bureaux parisiens où il récupère sa « credencial » jusqu’à l’arrivée à saint Jacques et le retour au monde réel, en avion. Surtout, il nous fait part de ses sentiments, de ses réflexions personnelles, de ses impressions et découvertes.

Bien évidemment, il évoque sa quête du divin, qu’il n’a semble-t-il pas trouvé. Est-ce de la provocation lorsqu’il conclut que « Compostelle est un pèlerinage bouddhiste ? ». On sent qu’il y a eu une bataille intérieure, et quelque part, j’ai même l’impression que cette bataille n’est pas finie. Je me hasarderais à dire que JC Rufin n’a pas cherché Dieu où il fallait : il l’a cherché partout sauf en lui. Le Chemin a fait son effet : pauvreté, détachement, rupture avec le monde ; il manque à l’ambassadeur Jacquet la dernière pierre : le retour sur lui-même.

Qu’à cela ne tienne (même si on peut être déçu de l’issue de cette recherche), au risque de me répéter le récit est passionnant, et nous permet de suivre l’homme pas à pas. Avec une certaine humilité, JC Rufin n’hésite pas à nous raconter ses erreurs (l’achat d’une mauvaise paire de chaussure), ses peurs (des ronflements, et on a là un morceau d’anthologie), ses déceptions (l’assistance à un prêche de la part d’un prêtre plus homme politique qu’homme de Dieu), ses rencontres (avec d’autres pèlerins pas toujours honnêtes), sa propension à prendre des raccourcis (au risque d’emmener sa femme venue le rejoindre dans une petite galère…)

Un livre disponible au format papier et ebook (chez Kobo – Fnac) que je recommande vivement.

L'auteur de cette fiche

Eric Le Meur

Eric Le Meur

Administrateur de ce site web, créateur des Éditions Blanche de Peuterey. Parce que la lecture nous fait du bien, et que grâce aux techniques nouvelles, on peut plus facilement diffuser de bonnes choses.

Voir tous les articles de cet auteur