Le blog des Editions Blanche de Peuterey

Edition et vente de livres numériques. (ebooks)

Je cherche un livre ou un auteur

Visitez notre site principal : Les Éditions Blanche de Peuterey

« Chacune de nos lectures laisse une graine qui germe » (Jules Renard)

Foch

Accueil > Fiches de lecture > Foch

Fiche de lecture publiée le 17 août 2018

de Jean-Christophe Notin, éditions Perrin, 2008

Alors que nous approchons du centenaire de l’armistice 1918, il peut être intéressant de connaître quelques bons livres sur la 1ère guerre mondiale, et sur ses acteurs. La magnifique biographie de Jean-Christophe Notin, à mon avis, en fait partie.
L’auteur nous propose à la fois une biographie de Foch, et une réflexion sur ses théories militaires.

Et l’on découvre un homme d’une droiture exceptionnelle, et d’une force d’âme sans pareille. On le suit dans sa carrière, quelque peu ralentie parce qu’il était catholique pratiquant, ce que les politiques de la 3ème république voyaient d’un mauvais œil.
Intraitable avec lui-même, il attend de ses subordonnés une abnégation semblable, même au prix de sacrifices humains : s’il faut avancer coûte que coûte, et bien, on avance. Théorie que Foch va transmettre à un grand nombre de cadres de l’armée, puisqu’il sera nommé, avant la guerre 14, professeur à l’école de guerre.

L’auteur, à ce sujet, est sans concession : s’il reconnaît les qualités évidentes de Foch, et le rôle qu’il a joué dans la victoire, en même temps, il s’interroge sur le « rendement » d’une telle attitude. Lorsque l’on voit, après plusieurs mois d’acharnement sur un champ de bataille, le faible terrain gagné par rapport au nombre de morts, on peut s’interroger sur la pertinence d’une telle attitude. Certes, l’ennemi n’a pas progressé non plus…

J’ai interrogé l’un de mes amis généraux qui reconnaissait, effectivement, que la théorie de la guerre de Foch avait été depuis bien longtemps abandonnée par l’armée, car beaucoup trop coûteuse en vie humaine. De plus, il est toujours difficile d’attendre des autres un comportement semblable au sien, sous prétexte que vous y arrivez. Les qualité indéniables de Foch lui sont propres, et tout le monde n’est pas comme lui. A ce titre, l’ouvrage est également une source de réflexion en terme de management.

Il n’empêche que le livre est plaisant et fort agréable à lire. Vivant, pourrait-on dire. Jean-Christophe Notin n’est pas un universitaire, il a une formation d’ingénieur, ce qui lui donne peut-être ce sens de la problématique. Fortement documenté, « Foch » est un ouvrage important pour comprendre cette période déjà vieille d’un siècle.

L'auteur de cette fiche

Eric Le Meur

Administrateur de ce site web, créateur des Éditions Blanche de Peuterey. Parce que la lecture nous fait du bien, et que grâce aux techniques nouvelles, on peut plus facilement diffuser de bonnes choses.

Voir tous les articles de cet auteur